« Animis Mundi » : c’est parti !

En janvier 2017, nous avons introduit auprès de la FWB une demande d’aide, sur deux ans, pour un projet qui nous tient à coeur : « Animis Mundi ». La nouvelle vient de nous arriver : notre dossier est accepté !

De quoi s’agit-il ? A travers des contes issus de cultures très diverses, nous voulons suivre certains animaux à la trace, dans des « tours du monde » aussi colorés que contrastés. Car si les climats, époques et décors changent d’une histoire à l’autre, ils diffèrent cependant moins que les regards portés par les diverses sociétés humaines sur nos « voisins de palier », les animaux.

Sauvages ou domestiques, nocturnes ou diurnes, familiers ou exotiques, utiles ou nuisibles… sont des catégories bien occidentales. Mais que disent les Innus, les Mentawai ou les Maoris ?

Et comment raconter le renard, la vache, le faucon ou le serpent sans s’intéresser aux héros de chair, poils, plumes ou écailles de ces histoires ? L’animalité des humains, toujours présente sous un vernis de culture, se voit fréquemment mise en scène. Notre projet se penchera, au contraire, sur les sociétés animales. Car Nature vs Culture, « eux » contre « nous », c’est aussi une catégorie bien occidentale, que nous invitent à dépasser l’éthologie moderne… et les contes traditionnels.

Publicités