Taonga

  • Duo : Evelyne Devuyst (en langue des signes) et Ludwine Deblon (en français)
  • Regards extérieurs : Stéphane Georis, Roxane Ca’Zorzi et Chantal Gerday (langue des signes)

Au début du monde, il y a Io, puis Te Kore, puis la Nuit, et puis le Jour. Et dans la lumière était un couple enlacé. Entre eux, Ranginui et Papatuanuku, Ciel et Terre, il n’y avait pas de place. Mais dans l’obscurité, leurs fils se concertent…

Bienvenue dans un monde où les arbres sont dieux, où les montagnes pleurent, et où l’océan, le vent et la terre ferme se livrent une éternelle bataille. Les « Taonga » sont ces « trésors » du pays maori : volcans, arbres, oiseaux, pirogues, chants, danses, langues… Tout ce qui vit et donne envie de vivre.

A l’origine du projet, il y a un voyage en Nouvelle-Zélande, terre partagée par les Occidentaux et les Maoris, habitée de leurs récits respectifs. Le spectacle lui-même navigue entre deux langues : le français et la langue des signes. Sur une scène dépouillée, deux conteuses racontent en deux langues, sans que l’une ne soit la traduction de l’autre. Leur conjonction esquisse un langage nouveau, commun, mélangeant les rôles. Les gestes, les regards, les mouvements créent des images mouvantes et contrastées. La langue des signes se déploie pleinement, pour le plaisir des yeux. C’est une autre invitation au voyage.

Genre : Contes
Âge : Tout public à partir de 12 ans Durée : 65’

logo_fwb_quadri_vertiAvec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Service Général de la Création artistique

Avec le soutien de la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale (Molenbeek), le Dé à Coudre (Forest) et l’Espace Maurice Carême (Anderlecht) .

Photos (version provisoire)