Aotearoa : voyage en pays maori

p1010038De la création de l’univers aux générations actuelles, le monde maori foisonne de mythes, légendes, récits et souvenirs tribaux. Un monde où les arbres sont dieux, où les montagnes pleurent,  et où l’océan, le vent et la terre ferme se livrent une éternelle bataille.

Dernière terre à avoir connu l’homme, Aoteroa – Nouvelle-Zélande, l’archipel aux oiseaux, a déconcerté les premiers explorateurs polynésiens, ancêtres des actuels maoris. Une terre qui tremble encore de colères primordiales et où le feu couve juste sous nos pas.

Etranges semi-hommes peuplant la mer et les forêts, hommes-dieux taillant pirogues au firmament, baleines, anguilles, oiseaux, volcans, feu, soleil et étoiles : autant de héros rencontrés et racontés par les Maoris.


p1000955Cet axe, initié par Ludwine Deblon, se concentrera sur la vision du monde que propose la culture maori traditionnelle, à travers ses cosmogonie, épopées, contes, légendes et souvenirs. Ce corpus narratif semble couler sans interruption depuis les origines jusqu’à nos jours, et la frontière s’estompe entre les genres narratifs (légende ? ou récit de vie ?).

Ludwine la mettra en parallèle avec notre propre récit des origines, du Big Bang à l’évolution encore en cours. Cette confrontation des narrations se trouve dans les musées néo-zélandais, où la version « pakeha » (occidentale) est systématiquement mise en regard de la version maori. Ainsi, deux manières de percevoir et expliquer le monde se côtoient, complètent et enrichissent mutuellement.


Ce travail débouchera sur un spectacle de Ludwine Deblon et Evelyne De Vuyst, mis en scène par Lormelle Merdrignac.

Retour à l’introduction

Publicités